• poème d'amour

    RUBRIQUE 

    POEMES - D'AMOUR 

    Les poèmes d’amour sont de mon imagination

    Ils évoluent selon mes humeurs

    Ils sont pure invention 

    Et procure un peu de bonheur!

     

  •  

    Lettre à sa bien aimé

    Lettre à sa bien aimé 

    Que le vent du sud qui balaie les vagues de dunes dorées,

    Te ramène les effluves de l'armoise et du romarin

    Embaumant le creux verdoyant des vallées silencieuses

    Et transporte dans ses courants descendants

    Tous les parfums de l'orient, des lys et du jasmin.

    Il souffle sur les prairies qui se rafraîchissent

    Aux senteurs sublimes du chèvrefeuille et du lilas.

    Il te souffle à l'oreille mon chant d'amour parfumé

    Et comble tes attentes de sentiments amoureux.

    Je suis heureux, comblé de te rêver dans mes bras

    Même si ce n'est qu'un rêve dont je ne veux pas me réveiller.

    Il paraît si merveilleusement vrai ce rêve!

    Je sens ton parfum, ton odeur qui me trouble

    Lorsque tu te blotties contre ma poitrine

    Comme un grand bébé qui quémande mon affection.

    Je te caresse. Tes yeux pétillent et je te fais rire.

    Ô, ce rire cristallin qui m'enchante et me fait fondre de tendresse!

    J'effleure ton menton, j'embrasse tes joues roses,

    Je joue avec ton jeune sein ferme, gonflé, offert.

    Je te berce en chantant une ballade pour t'endormir.

    Tu es mon amour, mon enfant et je te tiens tendrement dans mes bras.

    Ta fragilité, ton espièglerie, ton air enfantin m'affoles!

    Imagines les battements de mon cœur qui invoque en secret,

    En deux syllabes, le petit nom que je t'ai donné.

    Ressens-tu à travers cette missive, les vibrations de mes sens?

    Je tremble et frémis à mesure que j'imagine ton contact me brûler.

    Je vois ton regard s'attendrir et se perdre dans mes yeux.

    Ta main parcourt mon visage et laisse une traîné de feu sur ma peau.

    Tes lèvres appellent le baiser et m'attirent irrésistiblement.

    Je pose doucement ma bouche sur la tienne qui s'entrouvrent

    Et ta langue dépose un sucre doux comme le nectar d'abricot.

    Je suis grisé, désarmé et je reste au seuil de l'amour charnel,

    Tel un mendiant attendant une invite à te rejoindre

    Comme un chevalier attentionné au pied de sa reine.

    Oui, tu es ma reine et je suis ton galant, ton amoureux!

    Nous évoluons dans un jardin secret connu de nous seuls.

    Je contemple ton portrait qui me fait t'aimer que davantage

    Et je frissonne du désir insatiable que j'ai de toi.

    Tant et tant de fois, en pensées, je m'évade vers ta gracieuse beauté.

    Je m'enivre de tes formes, de tes rondeurs de femme.

    Je te parle, embrasse ton image dans le portrait prés de moi.

    Tu sembles me regarder, me sourire et je fond de tendresse.

    J'agonise de ne pouvoir te frôler, te toucher.

    Ô comme j'aimerais caresser tes seins pleins et fermes

    Qui, en pensées, me rendent fou d'amour et de désir!

    Dans mes fantasmes je prends ta bouche avec passion

    Pour te donner un ardent baiser fougueux et passionné.

    Je ne veux pas sortir de ce rêve merveilleux et si réel

    Qui alimente l'illusion de ta présence.

    Dans mon fantasme, Je te fais l'amour!

    Mes draps, témoins de nos ébats imaginaires,

    Savent seuls garder l'empreinte de ce désir que j'ai de toi.

    Ma déesse! Je suis si bien les yeux mi-clos à ne penser qu'à toi!

    Imagines-tu les battements de mon cœur qui accompagne ma félicité

    Mêlée à ma détresse qui ne peut plus supporter ton absence?

    Ma chérie! Je t'aime si fort que je crois suffoquer!

    Donnes-moi ta bouche, apportes-moi ton air pour qu'enfin je respire...

     

    N.Ghis

    Lettre à sa bien aimé


    votre commentaire
  •  

     

    Dans le jardin de mon cœur 

     Si tu entres dans le jardin de mon cœur

    Tu t'attarderas sans regarder l'heure

    Tu contempleras la rosée du matin

    Plus jamais tu ne chercheras ton chemin

    Tu oublieras tes lendemains chagrins

    Tu ne penseras qu'à me prendre la main

    Tu te rafraîchiras à la source de mes caresses

    Ceux que je t’offrirai avec tendresse

    Tu écouteras en silence le son de ma voix

    Mais pour cela, il te faudra fureter

    Au fil des jours mes énigmes cachées

    Elles te guideront vers le soleil

    Comme un oiseau vers le ciel

    Et plus jamais tu ne te lasseras

    De découvrir avec moi

    Le secret de mes songes mystère

    Entre ombre et lumière

    J’ai contemplé l’éclat d’une étoile

    Puis, avant qu’elle ne se voile

    J’ai rêvé de toi sous les astres scintillants

    De tes baisers volés à l’effluve du temps

    C.L

     

     

     


    votre commentaire
  •  

     

    Revient mon amour !

    Assise devant mon miroir

    Mon cœur a froid

    Il est en manque de toi

    Des frissons pénètrent mes entrailles

    Ils submergent jusqu’à mon âme

    Ne plus sentir ton corps contre ma peau

    Le manque se fait de plus en plus fort

    Ne plus sentir ton odeur

    Ne plus être dans tes bras

    Ne plus sentir mon corps frémir

    Sous tes baisers qui m’envahissent

    Mon être entier devient détresse

    Quand il me manque tes caresses

    Je me perds dans ce vide immense

    Sans toi je suis encore en transe

    Je t’aime vraiment plus que tout

    Revient vite mon tendre amour


    2 commentaires
  • L’amour ! 

    Amour est un mot ! Fort

    Que l'on trouve près de l'être cher

    Celui, qui fera des efforts 

    Un jour, il sera comblé  

    Ce mot donne un sens à la vie

    Détourne les jours noirs et les jours gris

    L’amour c'est comme la guerre

    Difficile à gagner, mais facile à perdre

    Par contre impossible à oublier

    Pour celui ou celle qui l’aura gouté

    L'amour c'est le reflet

    D’une âme sans secret 

    Savoir conserver l’être aimé

    Tout en lui consacrant sa vie sans regret

    Découvrir avec étonnement

    Que l’on peut aimer éperdument

    Et que cela peut durer longtemps

    Suffit de le vouloir vraiment !


    5 commentaires