• Poèmes année 2017

    J’aurais aimé écrire en cette nouvelle année

    Mais ma santé ne me permet pas d’écrire la moindre de mes pensées

    Aussi ai-je décidé en attendant des jours meilleurs

    De partager avec vous quelques poèmes de grands auteurs

    Je vous souhaite à tous une bonne et heureuse année

    Votre amie dévouée

     

    C.Laurette

  •  

    Une année, c’est écoulé

    Dans l’ombre de mes pensées

    Au fond de mon esprit

    Tout était devenu morne et gris

    Les douleurs ont terni ma vie

    Englobant mes sourires

    Aujourd’hui, même endommagée

    Rétablie, doucement je me remets

    Dans le regard de tes yeux

    J’y vois un peu de bleu

    Cela me laisse envisager

    Un avenir plus gai

     

    Même l’ombre qui occulte mon esprit

    Indocile, fais place à l’envie

    D’un futur moins sombre

    Que celui vécu dans l’ombre

    Cette année de souffrance

    D’oublis, d’intolérances

     

    Reprendre le chemin des écrits

    Dans l’encre de mon esprit affaibli

    Je veux recommencer à écrire

    Des vers, même singulier, juste pour sourire

    Sourire, à la vue de ma plume

    Traçant sur le papier mes idées disparues.

    Dans un coin ombragé, sous un ciel bleu-azur

    Je veux oublier cette année perdue…

     C.Laurette

     

     

     

     

     

     

     


    1 commentaire
  • Seule

     ***

    Seule dans ce doux refuge

    Je cherche un peu ma muse

    Une lueur, un peu d’espoir

    Pour vaincre ainsi tout ce noir

     ***

    Découvrir dans cet univers

    La paix de cœur, une douce lumière.

    Je veux vivre d’un peu d’artifice

    D’une palette de lyrisme.   

    *** 

    Restaurer mon moral

    Afin de retrouver le calme.

    Fini les hypothèses indésirables

    Fini les vérités instables.

     ***

    Je veux vivre d’un monde utopique

    Qui allégerait ma vie affective.

    Ne plus chercher à comprendre

    Mais ainsi prendre mes distances.

     ***

    J’ai besoin de créer du rêve  

    Afin de ne plus paraître faible.

    Je veux vivre en harmonie

    Avec celui qui partage ma vie...

    C.Laurette

     


    2 commentaires
  •  

     

     

    Brune à la taille svelte, aux grands yeux noirs, brillants,

    À la lèvre rieuse, aux gestes sémillants,

    Blonde aux yeux bleus rêveurs, à la peau rose et blanche,

    La jeune fille plaît : ou réservée ou franche,

    Mélancolique ou gaie, il n'importe ; le don

    De charmer est le sien, autant par l'abandon

    Que par la retenue ; en Occident, Sylphide,

    En Orient, Péri, vertueuse, perfide,

    Sous l'arcade moresque en face d'un ciel bleu,

    Sous l'ogive gothique assise auprès du feu,

    Ou qui chante, ou qui file, elle plaît ; nos pensées

    Et nos heures, pourtant si vite dépensées,

    Sont pour elle.

    Jamais, imprégné de fraîcheur,

    Sur nos yeux endormis un rêve de bonheur

    Ne passe fugitif, comme l'ombre du cygne

    Sur le miroir des lacs, qu'elle n'en soit, d'un signe

    Nous appelant vers elle, et murmurant des mots

    Magiques, dont un seul enchante tous nos maux.

    Éveillés, sa gaîté dissipe nos alarmes,

    Et lorsque la douleur nous arrache des larmes,

    Son baiser à l'instant les tarit dans nos yeux.

    La jeune fille !  elle est un souvenir des cieux,

    Au tissu de la vie une fleur d'or brodée,

    Un rayon de soleil qui sourit dans l'ondée !

     

     

    Théophile Gautier.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique