• Nouveaux poèmes 2016

    Poèmes année 2016

     

    Nouveaux poèmes 2016

  •  

    Chante pour oublier ...

    Chante pour oublier ...

    Suis ton chemin, de bon matin

    Sans t’occuper de ton voisin

    Garde toujours une lueur d’espoir

    En te recouchant chaque soir.

    On dit que l’espoir fait vivre

    Alors, ne reste donc point soumise

    Quand ton moral broie du noir

    Pars loin de chez toi

    Pour oublier que ton ciel boude

    Vite, prends une autre route

    Si ton ciel devient gris un matin

    Souhaite qu’il devienne bleu demain

    Suis ton chemin, de bon matin 

    Et ton cœur sera, d'un bleu azuréen...

    C.Laurette

     Ma plume


  •  

    Te souviens-tu ?

    C’était au début du printemps;

    Les oiseaux gazouillaient dans les champs.

    ** 

    Je courrais sur le sentier fleuri;

    Les yeux brillants de désir.

     **

    Tu m’attendais dans un soupir,

    Me donnant ainsi le vertige.

     **

    Enchanté était le moment venu

    Lorsque dans tes bras je me retrouvais nue

    ** 

    À toi, je me suis offerte sans manière

    Me moquant de ton vocabulaire.

     **

    Je ne me suis jamais offusquée.

    Par les manières employées

     **

    Je me suis laissé entraîner

    Dans un nuage de volupté.

    ** 

    Pour prononcer le mot «je t’aime»

    ; ce fut un réel problème...

     **

    Pour toi, ce mot n’existait pas

    Tu t’interdisais ce langage

     **

    J’aurais dû mieux protéger!

    Mon amour, et ma liberté.

     **

    Tu as volé mon innocence

    Ma virginité, mon ignorance.

    ** 

    Lorsque tu as obtenu ta convoitise

    Comme un lâche, tu t’es enfui

    ** 

    Me laissant seule avec mes pleurs

    Mes souvenirs et ma rancœur

     **

    Aujourd’hui, le bruissement du ruisseau

    Le chant harmonieux des oiseaux

    ** 

    Susciter en moi le fantasme inachevé

    D’un rêve brisé...

    ***

     

        C.Laurette

    Te souviens-tu ?


  •  

    Rêver !

    Rêver, c’est oublier la réalité 

    Durant quelques heures 

    Tout en se donnant la liberté 

    De vivre dans l’erreur 

    C’est savoir inventer 

    Puis savoir mentir 

    Pouvoir transfigurer 

    Sa souffrance en plaisir 

    Pénétré dans un univers 

    Ignorer les larmes et la guerre 

    Vivre d’amour partagé 

    Savourer, un grand bol d’air frais 

    Pouvoir vivre et respirer 

    Sans crainte d’être régenté 

    Cheminé vers le firmament 

    Pour un bonheur surprenant 

    Rêver !

    Rêver !


  •  

    Plus envie

    Plus envie

    Je ne sais plus ou j’en suis

    Petit à petit en moi meurt l’envie.

    Mon âme s’abîme dans ce noir profond.

    Je n’ai plus le désir d’affronter le monde.

    Mon cœur devient morne et gris

    Mon corps à froid, il a peur de l’ennui

    Plus d’aspiration, pour adoucir ma vie

    Même plus envie de pousser un cri.

    L’ombre m’enveloppe d’un épais brouillard

    M’enlisant ainsi dans le désespoir.  

    Je suis perdue dans mon espace

    Ou ce mélange doute et angoisse.

    Plus le souhait de regarder par la fenêtre 

    Plus besoin de crier peut-être!

    C.Laurette





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique