• Pour voir en grand cliquer ici    

    Derrière un pseudonyme, je me cache !

    Par peur du ridicule, ou pour faciliter ma tâche !

    Serai-je une personne fragile ?

    La question me parait être futile

    Alors que la réponse demeure énigmatique

    Ne pas divulguer sa propre personnalité, mais simplement écrire

    Aux yeux des autres, restez sereine

    Retenant au fond de soi, sa propre peine

    En contrepartie, faire découvrir à ses amis

    Cette passion première qu’est la poésie

    La discrétion ne doit point nous empêcher

    D'évoluer dans cet état d’esprit en toute amitié

    Sous un pseudonyme, on peut vivre et sourire

    Cohabiter, avec nos délires

    Tout en continuant à écrire.

     

     


    votre commentaire
  • Ma belle muse, tu t’amuses !

    Ma belle muse, tu t’amuses !

     

    Aujourd'hui, je laisse voguer ma plume

    Elle seule dirige mes pensées.

    Vers d’autres horizons, elle va chiner

    D’authentiques mots volés à l’azur.    

    Vous paraissant parfois insensés

    Ses vers cueillis à l’empyrée.

    De temps en temps, ma plume et mon clavier

    Somnolent vivant en apnée

    Identique à un roman inachevé.

    Les mots dansent, puis se balancent

    Comme l’oiseau sur la branche

    Ma muse s’exécute à l’encre de chine

    S’appliquant a rédigé ma conduite.

    Ainsi dans une folle farandole

    Les mots s'éclipsent, et s’affolent

    Dans une ronde animée

    Fascinant vos pupilles vénérées 

    La missive

    Ma belle muse, tu t’amuses !


    votre commentaire
  • Rencontre un soir d’été !

     

    Ma vie était sans joie, tel un nuage gris      

    Seule j'étais parfois, et mon cœur assombri

    Pourtant, un soir d'été 

    Sur le trottoir, je t’ai rencontré  

    Toi le bel inconnu, qui marchait dans la rue

    Sous le réverbère, j’ai aperçu ton visage

     Avec tes longs cheveux qui tombaient en cascades

    Avec ton teint bronzé, tu m’as vite charmée

    Tu m’as invitée, sans réfléchir je t’ai accompagnée

    Sous ce ciel étoilé, j’étais une naïade

    Puis on s’est revu, par un soir d’orage

    On s’est aimés d’un amour indompté et sauvage

    La vie nous a donné des moments forts agréables

    Tout comme aujourd’hui,après trente-cinq ans de mariage

    On s’aime encore

    D’un amour plus fort

    Rencontre un soir d’été !

     


    1 commentaire
  •  

    Le respect ....

     

    J’ai acquis le don d’aimer

    De transmettre de partager !

    Jusqu’à oublier un jour qui j’étais

    Dans ce monde sans pitié

    Aujourd’hui, voilà

    J’ai rencontré mon idéal

    Il me surprend par ses folies

    Qui rime avec amour et fantaisies

    Si belle est son âme

    Que je reste sous son charme

    J’ai compris qu’aimer

    C’était recevoir et donner

    L’amour partagé sans retour

    Ne dure jamais toujours

    Surtout ne pas façonner l’autre à sa manière

    Au risque d’un jour, le perdre

    Parfois, on oublie d’être soi-même

    Jusqu’à ce qu’apparaissent nos peines

    L’amour n’est-il pas d’accepter

    L’amour de l’autre tel qu’il est

    Avec ses défauts et ses qualités

    Ne jamais imposer ses sentences  

    Mais garder le respect dans l’entente

    Pour vivre en parfaite harmonie

    Tout au long de nos vies 

     Rencontre un soir d’été !


    votre commentaire