•  

    Adieu MONSIEUR !

    Lorsque la nuit devient profonde

    Je songe à votre odieux mensonge

    Je deviens une âme en peine

    Dans les méandres de cette scène

    Vous avez fort bien joué ce rôle

    Celui d'un gentilhomme

    La journée était forte agréable

    Mais fautif était votre langage

    Comment ai-je pu croire vos fadaises 

    Celles dites avec beaucoup de finesse

    Grand Dieu, ai-je été sotte

    De croire en vos belles paroles

    Aujourd'hui, je suis blessée

    De vous avoir ainsi trop aimé

    Mais ne croyez pas monsieur

    Que mon cœur soit en feu !

    Certes, à nouveau il brûlera

    Mais dans d'autres bras.

    Un être dévoué saura mieux que vous

    M'allouer un plus bel amour

    Ne cherchez point à me revoir

    Cela s'avérerait  insupportable

    Je vous tire donc ma révérence, MONSIEUR !

    Par cette missive, je vous fais part de mes adieux !!!

    C.Laurette

    Ma plume  


  •  

    Si tu savais combien je t'aime!

     

    J’ai froid mon amour

    Je veux vivre près de toi

    Mon cœur devient bohème

    Surtout lorsque j’ai de la peine

    Je t’imagine entre mes bras

    Pourtant je sais que tu ne peux pas  

    Tu brilles de mille feux

    Dans ce bal des envies.

    Tu brilles dans mes yeux

    Dans les rêves de mes nuits.

    Ma petite étoile d’amour

    Toi qui sans cesse me poursuis.

    Toi, que de mes mains je parcours

    Quand je t’imagine dans mon lit.

    Tes sourires me donnent des ailes

    Je n’ose t’approcher, tu es tellement belle.

    Pourtant j’aimerais savourer sans retenue

    Ce Triangle d’or, cette petite vertu.  

    Ce que j’imagine sous tes dentelles

    M’électrise, je deviens fripon, et toi rebelle

    J’aime t’imaginer à prendre du plaisir

    Entre tes draps de satin gris

    J’aime t’imaginer te voir me supplier

    De continuer avec avidité à te caresser

    J’aurais aimé te faire toucher le septième ciel

    Oh mon petit cœur, mon amour rebelle

    Pour toi, mon cœur s’accélère, il a de la fièvre

    Laisse-moi te prouver combien je t’aime...

     

    Si tu savais combien je t'aime!

     

     Ma plume


  •  

    Amour d’un soir…

     

    Dans le silence d’une nuit nébuleuse

     Je me fondais dans le décor d’antan.

    Enjôlée dans le miroir immense

    Au reflet d’une image cotonneuse

    Séduite, de ce dénouement palpitant

    Je scrutais les secrets du temps.

    Captive de son regard enjôleur

    Je libérais mon cœur amoureux.

    Au fond de mes yeux apaisés

    Sous une caresse d’alizé.

    Je me laisse emporter

    Vers un monde de volupté.

    Aux doux murmurent des ondes

    Seule dans la pénombre.

    J’écoutais le bruit de l’eau 

    Charme attrayant d’un ruisseau.

    Sous le ciel enivré par l’espoir

    Les nuages aux crêtes de dentelles.

    Me rappelle, avec ivresse 

    L’épopée, d’un amour d’un soir...

    Ma plume

     


  •  

    Elle n'écrit plus ...

    Elle n'écrit plus ... 

    Elle n’écrit plus de mots doux

    Ils se dispersent, n’importe où !

    Ils l’entraînent vers des chemins

    Lui apparaissant incertains.

    Elle, qui rêvait d’une belle histoire

    Comme la lumière du miroir.

    Par tes écrits, tu l’enchantais

    Elle ; en oublier sa bulle dorée.

    Pour que la vie semble moins triste

    Narrant de sa plume magique.

    Des mots d’amour un peu fou

    Que ; tu acceptais en retour.

    Puis un jour, enfin elle comprit

    Le véritable amour s’enfuit.

    Devant des termes faciles à écrire

    Soit une ritournelle d'aujourd’hui.

    La vie ne doit pas être imaginée

    Comme un miroir enchanté.

    Pour s’apercevoir qu’en réalité

    L’amour est dur à trouver !

    Combien d’années écoulées

    Pour concevoir qu’en réalité

    La vie est comme un grand miroir

    Ou l’on peut y trouver du noir !

    Tout en fouillant dans son cœur

    Elle vit une petite lueur

    C’est l’étoile du bonheur

    Celle, qui atténue ses pleurs

    Observant de loin le soleil

    Elle puise en lui la chaleur

    Celle qui vit dans son cœur

    Pour y trouver l’essentiel 

    Vivre un amour éternel...

     

    Elle n'écrit plus ...

    Ma plume





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique